Strict Standards: Non-static method utf_normalizer::nfc() should not be called statically in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/utf/utf_tools.php on line 1781
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4014: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4016: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4017: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4018: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
Azarie dans l'ascenceur ... : Tout en bas : Centre de détention
Nous sommes le Mer 21 Nov 2018 11:44




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
 Azarie dans l'ascenceur ... 
Auteur Message
Etat : Normal
Messages : 20
Joueur : Djibril

Points de Destin : 10
Message Azarie dans l'ascenceur ...
Bip !
Les portes s'ouvrent sur le niveau -1 de l'APO, une tête de femme en jaillit, et lance un :

- Icare !?

Quelques secondes passent, quelques passants s'arrêtent, et regardent la vielle femme dans l'ascenseur. Azarie quant à elle, attend ...

Pas de réponse ...

Elle enfonce le bouton -2, et les portes se referment ...

Quelques secondes d'attente, et elle recommence son manège ...

Niveau -3, -4, c'est le même manège, les portes s'ouvrent et Azarie appelle son fils ... Elle a décidé de ne pas demander d'aide, assurant qu'elle était parfaitement capable de trouver son fils sans aide de qui que ce soit. Alors elle cherche.

Mais pour le niveau -5, tout bascule ... Le bip signalant l'arrivée à l'étage retentit, mais les portes restent obstinément closes.

- Eh bien ?! Tu t'ouvres ?!

Sans réponse ... Un coup contre les portes n'a pas plus de résultats ... Que se passe-t'il ?! Azarie sent son pouls s'accélérer, sa respiration devient haletante. Un tour sur elle-même la renseigne : elle est seule, coincée entre quatre murs... Claustrophobie ? Non ... Elle est seule enfermée seule !

La femme hurle à l'aide, à qui que ce soit ... Mais n'a aucune réponse ...

Paniquée, elle s'assoit dans un coin et tente de se calmer ... Mais la panique n'est pas d'avis de la laisser ... La Mamma se lève brusquement, sa tête lui tourne ...

Une mare de sang s’imagine. Un choc de compréhension sourde souligne son mouvement ostentatoire. Un retournement, une remise en main du tarot de sa vie. Son regard croise celui du vide et pour la première fois, ils se comprennent. Ses orbites sans couleur lui montrent plus qu’un miroir la chose qui lui servait de «moi».

Le temps s'étire et une éternité passagère s'échange contre le rythme erratique de son cœur tandis que la réalité s'étend en un doux meurtre créateur ...

La réalité tournoie et s'effondre sans cesse alors que le monde se déploie dans l'infinité des champs de possibilités ... Puis tout se dissipe quand une voix déchire le silence :

- Salut !

Se tenant sur ses genoux, un lapin blanc la dévisage.

- Salut toi, qu'est-ce que tu fais là ?

La petite bête incline sa tête sur le coté, et répond :

- Eh bien, vous aviez besoin d'un quatrième pour la belote !


Dans le coin gauche et droit de la cabine, se trouvent assis un plateau-petit-déjeuner, et un fonctionnaire en costard.
Le petit déjeuner se gonfle d'orgueil, et annonce d'une voix suave :

- Je dois vous avouer que j'ai remporté trois tournois lors de la dernière bulle !

Tous se taisent impressionnés, puis tel un prédateur traquant sa proie, le fonctionnaire attrape une des tasses du petit déjeuner, et la boit le petit doit levé.

- Ah, beh on a perdu un joueur, qui pourrait remplacer les tartines ?

[HRP : Il s'agit d'une hallucination d'Azarie parcequ'elle est coincée seule dans l'ascenseur, si ça vous dit de participer à ce post à visée psychédélique et délirante, vous êtes le bienvenu, on a justement besoin d'un quatrième pour la partie !]

_________________
http://www.photopif.net/album/491/563/photo.jpg


Mar 23 Juin 2009 22:57
Profil
Etat : Normal
Messages : 115
Joueur : Nathaniel

Points de Destin : 33
Message Re: Azarie dans l'ascenceur ...
Archelaus sentit soudain qu’il chutait. Il faisait noir autour de lui, et pourtant il sentait une frénésie gargouillante remonter du fond de son estomac pour venir saluer son larynx. Tout ça ne présageait rien de bon. C’était une évidence désormais, il n’était plus question de se voiler la face, il était définitivement perdu. Il hurla à pleins poumons, ne pouvant plus se retenir. On raconte qu’on voit sa vie défiler devant ses yeux avant qu’on ne meure… De deux choses l’une : soit sa vie n’avait commencée qu’il y a quelques heures, soit il n’aurait droit, à l’atterrissage, qu’à une presque mort.
Il tombait toujours en chute libre quand devant ses yeux, au lieu de ne rien voir si ce n’est l’obscurité –mais comment voir ce que l’on ne peut voir ?- il vit soudain des images indistinctes remontées du fond de son esprit –non, il ne pensait pas avec son estomac- et naître à la prunelle de ses orbites. Il se revit lui, traversant les couloirs de l’APO.

Mais bon sang, comment passait-on d’un couloir éclairé aux néons au noir complet ? Était-il devenu aveugle ?
Il avait effectivement entendu parler d’une maladie qui rendait aveugle, mais il ne se souvenait pas avoir avalé un cocktail de moules et de pruneaux aujourd’hui, ou tout autres mélanges de très mauvais présage du même genre. Et oui, la première victime de cette maladie avait effectivement avalé un mélange de la sorte pour son petit déjeuner. Et oui, la science parfois, c’était drôle…
Mais où était-il entrain de laisser divaguer son esprit ? Il était entrain de mourir et la seule chose à laquelle il pensait c’était à une théorie plus qu’invraisemblable sur les causes d’une cécité soudaine. Il était temps de se reprendre et de réfléchir posément… Comment cela était-il arrivé ? Il fallait continuer, et plonger plus loin dans les méandres de ses souvenirs. Il se voyait désormais avancer dans ledit couloir.
Il sursauta soudain –en supposant qu’il est possible de sursauter en pleine chute- l’esprit comme frappé d’un éclair soudain de lucidité. Il se rappelait de tout désormais. Sa discussion avec la loutre bleue qui l’avait invité à venir manger une ou deux bûches avec lui, l’atelier de construction de pieds de chaise l’après-midi même. Et surtout, les effluves de ce flacon à l’aspect plus que biscornu qui lui avait pénétré les fosses nasales.
Tout s’expliquait, il n’avait fait que dériver dans un rêve éveillé durant toute la journée.
Il jura. Cette bouteille était un très bon hallucinogène, il faudrait à tout prix qu’il se rappelle de l’endroit exact où il flânait pour la retrouver et obtenir des informations supplémentaires dessus.

Il entendit soudain le son d’une voix. Décidément, cette loutre allait le traquer jusque dans les limbes. Non, à bien y réfléchir, la voix n’avait pas du tout l’accent australien de la loutre. A bien écouter, c’était un accent beaucoup plus européen. Archelaus le situait plus du côté méditerranéen.
La voix lui disait d’ouvrir les yeux.
Mais bien sûr, comme si il n’y avait toujours pas penser ! Fallait pas le prendre pour un idiot non plus. Non mais des fois. Il ignorait toujours qui était cette voix, mais elle était d’une rare insolence. Se faire insulter par une voix… Il avait définitivement touché le fond.
Archelaus s’en rendit compte à ce moment-là. Il ne se sentait plus chuter. Il ouvrit soudain les yeux –et oui, il avait les yeux fermés- et les referma directement, trop ébloui par la clarté qui émanait du néon de la cage d'ascenseur. Après les quelques minutes nécessaire à ses yeux, il ouvrit enfin complètement les yeux et fit un rapide tour des lieux. Devant lui se tenait une assemblée des plus étranges. Un lapin blanc, un écornifleur en costume et une vieille italienne rondelette. Et ils avaient tous les trois les yeux fixés sur lui. D’après ce qu’ils lui dirent, il semblait avoir crié à s’arracher le gosier depuis maintenant une bonne vingtaine de minutes. Il s’était encore donné en spectacle, comme d’habitude quoi. Il se prit la tête des deux mains. Il ne savait pas faire dans la discrétion ?

Mais tout ça n’expliquait pas comment il avait atterri dans une cage d’ascenseur. Levant les yeux au plafond, il comprit soudain en voyant le tuyau sombre qui s’étendait sur une fente carrée du plafond de l'ascenseur. Un bref coup d’œil à ses pieds lui apprit qu’il avait défoncé la trappe. Il avait du faire une sacré chute…
il tenta soudain de se relever et sentit ses membres endoloris. Il n’avait d’autres choix que d’attendre ici que ses articulations, et tout son corps de manière plus générale, fonctionne à nouveau suffisamment pour le porter. Il ne lui restait donc qu’à trouver un moyen de faire patienter le temps. Regardant à ses pieds il aperçut une pile de cartes, puis dans un second temps, se rendit compte que les trois occupants de l’ascenseur portaient cinq cartes dans leur main. Heureusement, la première carte de la pile n’avait pas encore été révélée. Euphorique, il s’empara de cinq cartes au dessus du paquet et se tourna vers celle qui avait le teint méditerranéen.

-Cela vous dérangerait-il si je me joignais à vous ? Et tant qu'a faire, à quel jeu je me joins ?


Jeu 30 Juil 2009 21:29
Profil
Etat : Normal
Messages : 20
Joueur : Djibril

Points de Destin : 10
Message Re: Azarie dans l'ascenceur ...
- Eh bien il suffit de demander !

Le lapin avait raison : en effet, quelques secondes après qu'Azarie eut posé sa question, un sac d'os avec une touffe de cheveux sur la tête était tombé du plafond (sac d'os, du point de vue d'Azarie, car il semblait tout de même être couvert de chair ...), en hurlant.

Le fonctionnaire endimanché fixa les yeux écarquillés le nouvel arrivant. Ses yeux criaient avec lui, en silence, cela va de soi.

La scène se figea alors pendant une éternité fugace qui s'évanouit avec le hurlement. Le quatrième prit cinq cartes, et demandant quel était ce jeu.

- Nous faisons une belote coinchée.

- Exjactement ! Nous faichons une belotte coichée dans un achencheur !Surenchérit le fonctionnaire, qui pour la première fois, s'exprimait à voix haute, trahissant du même coup son origine auvergnate du coté de sa belle-sœur.

D'une oreille experte, le lapin distribua alors les trois cartes manquantes aux joueurs, et fit sauter la dernière carte qui voltigea dans les airs avant de retomber sur le tas.

La dame de trèfle hurla alors :

- Il est 22 heures 46 !

Paniqué, le lapin regarda en tous sens à la recherche de quelque chose, Azarie, quant à elle, était enthousiasmée par cette annonce, et applaudissait de joie !

Mais le fonctionnaire annonça :

- Che n'est pas grave, ch'est la dame de trèchle !

Et la situation revint à la normale, et Azarie, s'adressa au nouvel arrivant qui était arrivé dans le coin à sa gauche. Elle l'avait déjà croisé, mais ne le connaissais pas plus ...

- Et alors mon petit, qui es-tu ?

Sa voix marquait sa curiosité, une curiosité d'une poule qui se demande si elle va adopter ce poussin ....
Mais de l'autre coté de l'ascenseur, en face de la Mamma, se trouvait le lapin qui avait distribué, et qui fixait impatient le sac d'os !

_________________
http://www.photopif.net/album/491/563/photo.jpg


Mer 5 Aoû 2009 18:12
Profil
Etat : Normal
Messages : 115
Joueur : Nathaniel

Points de Destin : 33
Message Re: Azarie dans l'ascenceur ...
Archelaus entendit la réponse à sa question alors qu'il fixait les oreilles du lapin qui avaient sérieusement besoin d'être nettoyées.

- Nous faisons une belote coinchée.

Il entendit ensuite le fonctionnaire clarifié la chose... Comme les fonctionnaires avaient coutume de le faire. Archelaus remarqua soudain son accent des plus.... Particulier auditivement parlant.

- Exjactement ! Nous faichons une belotte coichée dans un achencheur !

Il vit ensuite le lapin distribué les cartes avec les oreilles et fit une moue dégouté. Il n'avait aucune envie de toucher ses trois nouvelles cartes, pleines de... Archelaus ne voulait même pas y penser. Finalement il fit voltiger la dernière carte qui tournoya sur elle-même avant de retomber au sol. Archelaus reconnut la dame de trèfle qui hurla une heure aléatoire comme à chaque fois qu'elle était jouée première...

"Aïe, ça part mal"

Il regarda la carte d'un oeil menaçant. Elle lui rendit son regard au quintuple. Zut ! En plus c'était la version féroce. Il entendit à peine la mère méditerranéenne lui parler.


- Et alors mon petit, qui es-tu ?

Archelaus fit une moue sidérée, la bouche grande ouverte. Mais quel idiot, il avait oublié le plus important, après une entrée triomphale, se présenter.
Il se confondit en excuse puis lui dit finalement son nom. De toutes les entités psychédéliques qui se dessinaient devant lui dû aux hallucinogènes, celle de la mère méditerranéenne restait de loin la plus réaliste.

- Je m’appelle Archelaus madame, Archelaus Gorgegrise j’ai une vingtaine d’année et mes hobbies sont la lecture, le tir et les jeux de cartes, et ma couleur préférée est le bleu. Et vous, qui êtes-vous ?


Il se serait cru à un premier jour de classe dans le rôle du nouveau. Il trouva judicieux de rajouter les jeux de cartes dans ses passions, histoire d’intimider le lapin et l’escroc notoire.
Pendant qu’elle répondait il réfléchit à une stratégie.

Ce n’était pas lui qui était fort aux cartes, c’était Ludivine. Cette petite chanceuse avait remportée plusieurs tournois. Malheureusement, elle était dans sa poche, trop loin pour l’entendre lui souffler des techniques. Il tenta de communiquer avec elle par la pensée. Retenant à grandes peines un cri euphorique, il l’entendit qu’elle lui répondait.
Il lui énuméra rapidement les cartes qu’il avait tirées et sentit qu’elle en frémissait d’impatience.

"Ecoute-moi bien, tu dois utiliser la passe du Lièvre Savoyard"
"La passe du Lièvre Savoyard ?"
"Bien sûr, ça te donnera une bonne avance, par contre tu devras attendre quelques tours avant de pouvoir récupérer des cartes, ce qui fait que ton valet restant sera en danger, tu devras donc essayer de le jouer en oblique et espérer qu’il y ait un as à l’arrivée"
"En oblique ? T'as été bercée trop près du cadran solaire ou quoi ? T'es complètement folle, je vais perdre avec cette technique là !"

De rage, Ludivine lui envoya un choc électrique qui le raidit complètement. Capitulant, il s’empara de quatre de ses cartes et les disposa chacun à angle droit de l’autre avec le 7 de pique vers le haut.

- Je lance l’Horloge aux 7 minutes qui plonge votre dame de trèfle dans un tourbillon inter-temporelle pendant 3 tours au moins.

Les quatre cartes se mirent à tournoyer de plus en plus vite. Et finalement en leur centre, un tourbillon couleur bleu commença à cracher de la fumée mauve et des éclairs. Dans un hurlement, la dame de trèfle fut aspirée, déformée de plus en plus comme un élastique. Elle se détendit soudain et disparu suivant le mouvement du tourbillon pour finalement atteindre l’œil du cyclone. Le tourbillon se referma finalement et des jambes apparurent en dessous de la carte du 7 de pique. Les jambes portèrent le quatuor de cartes dans un coin juste à côté de la pile puis elles se volatilisèrent laissant les cartes retomber sans vie.

Le fonctionnaire le fixait d’un œil mauvais, atterré que son bluff ait raté. Archelaus le regarda, un sourire satisfait et grotesquement vaniteux sur les lèvres.

- Et non Monsieur, je ne suis pas un amateur comme vous le pensiez, je sais ce qui se passe si on laisse la dame de trèfle ouvrir le jeu. Bien, il me semble qu’après avoir lancé un tourbillon inter temporelle, c’est au tour de la personne née sous le signe du Troglodyte Saoul de jouer.


Il se demanda un instant si un seul d’entre eux allait marcher dans son coup de bluff gros comme le microcosme de Gargantua.


Dim 9 Aoû 2009 23:19
Profil
Etat : Normal
Messages : 20
Joueur : Djibril

Points de Destin : 10
Message Re: Azarie dans l'ascenceur ...
Suite à la manœuvre experte et déstabilisante du jeune homme, le lapin eut une mine inspirée.
Levant un doigt au ciel, il annonça :

- A ce propos, ça me fait penser ...

Il trifouilla dans son pelage, pour en ressortir une horloge miniature (de la taille du lapin, à peu près)

- Oh ! Mais nous sommes en retard ! Il faut que nous partions pour notre voyage initiatique !

Selon toute apparence, tous avaient compris quelquechose de différent, en effet, Azarie fut frappée de stupeur, tandis que le fonctionnaire semblait hilare.
L'Oryctolagus cuniculus se sentit obligé de développer :

- Oui, nous devons traverser la route dans le reflet, répondre à l'énigme du demi-sphinx, remplir le puits sans fond, et enfin, triompher du terrible Atsirhc' pour trouver la relique sacrée du peuple des Aikons ! Ce n'est que grâce à cette dernière que nous pourrons accomplir la prophétie !

La compréhension traversa les esprits des occupants de la cabine, comme le une bonne grosse grippe se faufile à travers les défenses immunitaires.

- Allons-y, nous reprendrons notre partie une fois l'Artefact béni en notre possession ! Le temps nous est compté ! Vite !

Malgré les quelques protestations du fonctionnaire qui marmonna dans sa barbe, tout le monde se leva dans la cabine, et fixèrent le mur opposé aux portes de l'ascenseur. Ce dernier, couvert par un miroir montrait les quatre olibrius, parés à l'aventure. Une musique d'ascenseur particulièrement exaltante se fit alors entendre ...

_________________
http://www.photopif.net/album/491/563/photo.jpg


Jeu 13 Aoû 2009 23:33
Profil
Etat : Normal
Messages : 115
Joueur : Nathaniel

Points de Destin : 33
Message Re: Azarie dans l'ascenceur ...
Ludivine marmonna dans sa barbe, qu’elle n’avait pas. Disons qu’elle marmonna intérieurement dans un esprit qu’elle n’avait pas non plus… C’est compliqué d’être une montre à gousset !
Archelaus de son côté réfléchissait. Tous ses échafaudages d’hypothèses aboutissaient toujours à la même conclusion qui sonnait comme une cloche dans sa tête : il avait oublié qu’il n’aimait que les préliminaires de ce jeu ! Pire, il avait oublié à quel point il pouvait être physique ! Il tenta de se lever d’un pas chancelant. Titubant sous l’effort il en vint bien vite à devoir s’appuyer contre la paroi de l’ascenseur pour ne pas basculer et retomber à terre.
Il tituba pathétiquement jusqu’au lapin qui lui tendit ses cartes ainsi que celle du fonctionnaire et de la Mama italienne avec un petit air supérieur. Forcément, le prophète bénéficiait toujours de points supplémentaires au moment du décompte final. Avec un soupir résigné, il se laissa lourdement retomber sur le sol, entendant toujours Ludivine juré devant la facilité déconcertante avec laquelle le lapin avait déjoué sa stratégie.
Archelaus se mit à battre les cartes, les faisant passer en un fin jet discontinu d’une main à l’autre et leur faisant exécuter des acrobaties que jamais une carte n’aurait cru être capable de faire. Quand il s’estima enfin satisfait du ballet virtuose qu’il leur avait fait subir il sélectionna les quatre premières du paquet et les jeta avec force contre un mur de la cage en fer dans laquelle ils étaient enfermés. Les quatre cartes filèrent à l’horizontale et se collèrent avec un bruit évoquant une baffe contre la paroi définissant ainsi les coins d’une forme rectangulaire.
Archelaus regarda le quatuor de cartes et poussa un soupir de satisfaction. Si lors de cette partie du jeu aucune des cartes ne comportait de figures, la suite s’avérait beaucoup moins luxueuse. Alors que là, le voyage inter dimensionnel serait un voyage de première classe. Les cartes s’illuminèrent soudain et reflétèrent une lumière verte légèrement orangée. Et pendant que les cartes se prenaient pour des lampes halogènes, des lignes rectilignes commençaient à se dessiner, délimitant ainsi les contours du rectangle. Et soudain, l’intérieur devint translucide comme transformé en bocal rempli d’eau. On voyait des reflets se dandiner en vagues cristallines à la surface de ce qui ressemblait désormais à une vitre opalescente. D’un pas incertain, Archelaus s’approcha du miroir et s’adressa à l’assemblée dont les réactions étaient mitigés : l’écornifleur s’efforçait de cacher son admiration derrière un rictus dédaigneux, le lapin transpirait l’ennui de ceux qui ont déjà vu mieux faire et l’italienne dans la fleur de l’âge, désormais sortie de sa stupeur avait dessiné un sourire sur son visage d’une oreille à l’autre.

"À vous l’honneur... À moins que vous ne souhaitiez voir le lapin ou le fonctionnaire en tester la qualité du passage au préalable." dit-il en la regardant tout en esquissant une révérence.


Lun 17 Aoû 2009 21:27
Profil
Etat : Normal
Messages : 20
Joueur : Djibril

Points de Destin : 10
Message Re: Azarie dans l'ascenceur ...
Tout d'abord le doigt gauche. Toujours, le doigt gauche ... Ensuite la main droite, toujours la main droite ....
Et ensuite :

- Gééééérooooonniiiiiimmmooooooo !!!

Azarie s'élança en beuglant à travers le mur, cessant d'être pour ne plus que refléter.
Dans cet espace en deux dimension, les pensées ne peuvent guère être si profondes, aussi le commentaire de la mamma ne fut pas si emprunt de sagesse qu'on aurait pu l'espérer :

- Beh alors ? Vous v'nez ?


Certains philosophes, qui s'ennuieraient particulièrement auraient la possibilité d'étudier cette réflexion, arguant par exemple, que cela pourrait très bien être la réflexion que l'Homme aurait pu sortir en sortant de la grotte de Platon ... Il y en a qui ont vraiment du temps à perdre.

Quittons la métaphysique pour en revenir à la quête de la relique Aikon ...
Azarie se trouvait de l'autre coté du miroir, dans une réplique de l'ascenseur, si ce n'est que cette dernière était la symétrique de la vraie, et qu'elle était vide, à l'exception de l'italienne.

Mais cette solitude ne dura pas, dieu soit loué. En effet, le lapin fut projeté, traversa la paroi d'où Azarie était sortie, et vint percuter celle d'en face.

La pauvre bête se rétablit tant mal que mal au sol, visiblement énervé. Sur le coup, il n'avait pas vraiment la classe. Aussi sortit-il une carotte d'un replis de sa fourrure, l'alluma, et commença à la ronger.

Devant le regard amusé de la mamma, il avança :

- Je sais, j'essaie d'arrêter, mais c'est pas le moment !

Tandis que le reste de l'équipe traversait, Azarie remarqua sur une autre paroi, une sorte de bas-relief, représentant une créature féline, avec des ailes, et un visage humain.

- Vous êtes le demi-sphinx ?

- Oui, c'est |

- Vous avez une énigme pour nous ?

- Evid|

- ? (ceci représente un air interrogateur)

- Qu'est ce qui est| ?

_________________
http://www.photopif.net/album/491/563/photo.jpg


Lun 28 Déc 2009 02:02
Profil
Etat : Normal
Messages : 115
Joueur : Nathaniel

Points de Destin : 33
Message Re: Azarie dans l'ascenceur ...
Archelaus reçut de plein fouet une foulée de pensées malfaisantes sur fond métallique. Il en déduisit rapidement que c’était Ludivine l’instigatrice de cette nuée de malheur envahissant son esprit.

- Idiot ! siffla-t-elle. Il faudra bien un jour que tu arrêtes d’être aussi crédule !

Archelaus ne l’entendait pas. Trop perdu pour écouter ce qu’elle lui disait.
Hormis le fonctionnaire qui semblait perdu dans une bataille de pouce entre sa main gauche et sa main droite, tous les autres avaient le regard fixé sur lui. Tous y compris le demi sphinx.

- Alors ? demanda-t-il d’une voix grave et à l’acoustique évoquant un écho infinie. Quelle est votre |?

Archelaus réfléchissait.

- Seriez-vous enrhumé par hasard ?
- Quelle id |

Bon d’accord. Le demi sphinx était toujours aussi sibyllin. Archelaus comprit rapidement qu’il devrait jouer selon son jeux s'il voulait pouvoir passer.

- Eh bien il me semble évident que la réponse est
- Plaît | ? Je suis |

Archelaus répéta sa réponse, un peu plus fort et plus distinctement.
- Je disais que la réponse est

Le demi-sphinx afficha une moue surprise, parût réfléchir quelques instants, une patte caressant son long menton zébré de bleu-vert et de jaune-orangé. Il prit finalement un air grave et acquiesça de sa lourde tête.

- Je suppose que c’est |

Il s’effaça pour révéler derrière lui une sorte d’aquarium géant rempli de ce qui semblait être des grenouilles. Certaines nageaient la brasse, d’autres batifolaient avec la langue sur des nymphéas, et d’autres enfin jouaient une partie endiablée de poker sur le nénuphar voisin.

- Réflé | avertit le demi-sphinx d’un ton menaçant.

Archelaus se tourna vers ses condisciples.
Le fonctionnaire semblait avoir jeté son dévolu sur une grenouille à l’air patibulaire en pleine séance de yoga ; le lapin regardait avec insistance une grenouille qui virevoltait en jouant de la flûte traversière, sur un petit caillou immergeant de la surface ; Azarie elle pointait du doigt avec un rire espiègle une grenouille semblant réciter un poème à une chenille.
Archelaus, lui les regardait toutes les unes après les autres ne sachant laquelle choisir pour remplir le puits sans fond. Au bout d’un scrutage intensif d’une demi-heure, il se tourna finalement vers ses comparses en réprimant un soupir las
- Allez-y choisissez ! Moi je n’y arrive pas.

En entendant l’aveu d’un potentiel abandon à venir, ils dressèrent tout trois l’oreille et s’en tinrent à leur poulain (ici une grenouille) avec encore plus de ferveur que quelques secondes auparavant.
La lucidité reprenait le dessus dans l’esprit à la folie débridée d’Archelaus.

- Voudriez vous une | l'interpella le demi-sphinx
Archelaus se tourna vers lui et accepta la pastille à la menthe avec un signe reconnaissant et une ébauche de sourire.
- Ça vous va bien la perruque complimenta-t-il le demi-sphinx juste avant de partir d’un énorme éclat de rire.


Mar 23 Fév 2010 21:34
Profil
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
 

cron