Strict Standards: Non-static method utf_normalizer::nfc() should not be called statically in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/utf/utf_tools.php on line 1781
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4014: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4016: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4017: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4018: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
Archi [cre]vé : Niveau -3 : Pôle scientifique et parascientifique
Nous sommes le Mer 21 Nov 2018 12:18




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
 Archi [cre]vé 
Auteur Message
Etat : Normal
Messages : 391
Joueur : Thalek

Points de Destin : 57
Message Archi [cre]vé
Il ouvrit un œil...puis l'autre. Le soleil se couchait à présent, l'air devenait plus frais. Ses pâles rayons ne passaient plus par dessus les murs de l'antique cité. Un escadron de chevaliers passa dans la rue. Il s'empressa de refermer ses paupières et de faire semblant de dormir. Il entendit un chuintement juste à côté de lui, juste à côté du tas d'ordure qui lui tenait lieu d'oreiller. Mais il ne bougea pas un muscle. L'armée croisée lui faisait plus peur que tout, il préférait mieux ne pas attirer l'attention. Alors que le bruit des pas s'estompait il rouvrit un oeil, puis le second, une fois encore. Tournant la tête, il scruta la zone d'ombre près de lui, ce cul-de-sac dans lequel il s'était caché ne pouvait pas contenir plus de trois personnes. Bizarre, il n'avait pourtant pas entendu qui que ce soit arriver. Sûrement un chat qui passait par là. Il leva la tête pour observer le muret, rien. Les animaux sont rapides de nos jours. Il se demandait si la religion marchait aussi pour les animaux. Auquel cas l'animal ne serait pas bien accueilli de l'autre côté du mur.

C'était l'heure de la promenade du soir. Son ventre, depuis longtemps habitué aux longues périodes de jeune, se manifestait à peine. Il fallait toutefois qu'il se nourrisse. Sa jambe lui faisait mal depuis quelques semaines, elle se raidissait. Ça n'augurait rien de bon. Sélim, son ami éternel s'était envolé peu de temps après avoir perdu l'usage de ses jambes. Ce devait être une maladie, quelque chose de transmissible. Artak, tel était son nom, ne s'en faisait pas plus que ça. Il avait eu une vie plus que longue et attendait une mort plus que méritée. Son périple n'avait pas toujours été aussi sombre et monotone. Auparavant, il n'était peut être pas plus riche, mais sa jeunesse et sa vigueur lui avaient permit de nombreuses escapades dans son pays et même au-delà ! Il avait deux enfants, deux petites filles, Sarah et Riat. C'est Verat la femme du quartier Ouest qui le lui avait dit, il y a bien des années. Deux filles, issues de la plus belle femme qu'Artak ait jamais vu. Il ne la vit que quelques heures cela dit. Mais douce furent la rencontre comme la séparation. Il ne s'attendait pas à des miracles, c'était une femme de sang noble. Depuis, plus de nouvelles. Il n'en attendait pas... Ce n'était pas sa vie.

La Petite Place du quartier Nord. La plus célèbre de la ville. Avec sa cathédrale, la plus haute jamais édifiée de mémoire d'homme, elle attirait chaque jours des milliers de pèlerins venus prier le Très-Haut. Il prit bien soin de l'éviter, ainsi que la taverne qui se tenait non loin à droite. Les gens comme lui n'était pas bien traités, même avec des pièces en main. Il resta dans l'ombre et parti dans une ruelle moins bondée, plus étroite, où il trouverait certainement de quoi se remplir l'estomac ce soir.
Tandis qu'il cherchait dans un tas d'ordures au coin d'une rue, il entendit à nouveau le chuintement, ici, juste à côté de son oreille. Ce petit bruit, semblable a un sifflement lui glaça le sang. Il tourna brusquement sa tête mais ne vit rien, absolument rien. Seulement cette fois-ci, il était parfaitement réveillé, et ne tarda pas à regarder partout autour de lui. La...chose...s'il pouvait l'appeler ainsi, n'eut pas le temps de se cacher complètement. Il ne vit rien mais entendit, un peu plus loin dans la ruelle, quelqu'un trébucher sur un morceau de taule. Le bruit était suffisement fort poour qu'on sache d'où il venait.
Prit d'un accès de courage, ou bien alors c'était de la folie pure, Artak, se mit à courir en direction du bruit. Cela le terrifiait mais il préférait savoir ce que c'était plutôt que de fuir bêtement. À l'angle de la rue, il l'aperçut, l'espace d'un court instant. On aurait dit une petite fille, vêtue d'une robe blanche, qui gambadait a une vitesse surprenante parmi les ombres de la rue. Elle n'avait pas de cheveux et riait d'une voix fluette. Artak continua de courir. Mais au second coin de rue, il stoppa net. La chose s'était arrêtée. La petite silhouette blanche bougeait au rythme de ses respirations, la tête affaissée, les épaules basses, comme si elle était essoufflée. Artak déglutit difficilement mais ne put bouger un seul membre. Ils étaient seuls à présent dans la ruelle et la nuit s'était installée. Pourtant, le vieillard pouvait parfaitement voir la petite fille sans cheveux.

"Serais-tu perdue, petite fille ?"

Elle s'arrêta soudain de respirer et c'est comme si tout l'air ambiant avait disparu. Elle se mit à rire, mais pas d'un rire commun à une petite fille. Il était emprunt d'un accent...démoniaque, dirons-nous. Artak, quant à lui, les yeux exorbités par la terreur, voulait crier, appeler à l'aide, mais aucun son ne sortait de sa bouge, ses pieds ne répondaient plus.
La tête se redressa, pivota lentement vers la gauche. Chauve, sans nez, une rangée de canines impressionnantes et surtout deux petits yeux d'un jaune brillant jamais vu auparavant, ce n'était certainement pas la description d'une petite fille, perdue ou non.

"Hinhinhin...moi, non. Mais toi, certainement !

Artak hurla. Fit trois pas en arrière, tandis que l'immonde créature fondait sur lui. Elle sauta et le vieillard tomba à la renverse, les bras devant protégeant son visage déformé par la terreur.


BAM

Jim leva la tête de ses papiers et vit qu'Éris...n'était plus à son poste. À la place, des feuilles volantes, un peu partout. Et des grognement aussi. Ça, c'était plus inhabituel, les documents ne grognent pas en général. Par précaution il se leva et en deux enjambées fut sur le bureau de sa collègue. Elle était allongée par terre de tout son long, les deux pieds en l'air. À moitié riant il l'aida à se relever, puis ramassa les quelques papiers qui étaient tombés.

"Mmh, le Gobelin Rieur de Jérusalem ? Triste affaire. Tu ne devrais pas lire ça à cette heure, tu pourrais faire des cauchemars.
- Tu m'étonnes...
- La lecture c'est merveilleux, je vais pas te contredire, mais...faut savoir faire des pauses, hein !"


Il lui tapa sur l'épaule tout en éclatant de rire. Ah ces Australiens. Plus cool tu meures. Jim était gentil, mais pas si utile à son bien être, actuellement. Elle ne se sentait pas si fatiguée que ça, mais son corps semblait penser le contraire et cet épisode mouvementé en était une preuve. Pour une fois qu'une histoire l'intéressait plus que d'ordinaire, il fallait qu'elle cauchemarde dessus. La pile de livres lui arrivait au nombril. Il fallait ranger tout ça avant d'aller se coucher. Autant prendre encore un café pendant qu'elle triait les feuilles volantes qui étaient restées sur le bureau. Demain elle irait demander à son supérieur si le fameux gobelin était toujours en liberté ou bien s'il grognait à présent dans les caves du sous-sol. Un ou une d'ailleurs ? Cet accoutrement n'était-il qu'un leurre ? Pour une créature chauve, ça lui semblait un peu irréfléchi. Mais après tout, pour un monstre de niveau 3 sur l'échelle de l'intelligenciae Monstris (échelle faite par elle-même pour elle-même, parce que les annotations, ça ne l'aidait décidément pas), ce gobelin ne payait pas de mine. Il était surtout redouté pour sa sauvagerie. Cela dit, attirer son ennemi dans une ruelle sombre était déjà la marque d'un plan, aussi simple soit-il. Il devait y avoir de la magie la dessous, c'était on ne peut plus clair !

Tu n'aurais pas vu mon papier sur Garm ? Un genre de parchemin bleu...plutôt froid au toucher..."

À nouveau il leva la tête, comme s'il sortait d'un rêve éveillé, les paupières à moitié closes. D'un coup de tête il balaya son plan de travail des yeux et posa sa main (dont l'ongle de son index n'était pas coupé) sur le-dit parchemin, qu'il lui tendit avec mollesse.

"Ah, oui, tiens. J'en avais besoin pour le rapport sur les meutes de loups arctiques sanguinaires. Je te l'ai pris pendant que tu dormais.

Éris attrapa le papier sans rien dire. *Merci de m'avoir réveillé, hein !* Elle continua de ranger ses affaires en silence jusqu'à ce qu'elle ait obtenu plusieurs tas bien rangés. À gauche les papiers anciens qu'elle irait ranger avant de se coucher, à droite les documents récents et directement utiles à ses recherches, et au centre ses derniers rapports. D'ailleurs le plus ancien était à rendre au plus vite...les Bleuets Psychédéliques du Canada...
Elle tapota d'un geste désinvolte sur la poignée du dernier tiroir, qui s'ouvrit rapidement, laissant voir une espèce de guimauve verte, qui prenait toute la place dans le tiroir. Le...truc était tout à fait inerte, mais émettait quelques fois quelques grognements sourds, surtout lorsqu'on l'exposait trop longtemps à la lumière de lampes. Il était comme branché à des câbles, mais Éris ne préférait pas savoir comment tout avait été installé. Ça marchait, c'était le principal (et entre nous, la gélatine photoélectrique à traitement de données, on peut appeler ça le futur). Éris posa sa feuille délicatement sur la substance et referma bien vite le tiroir. À travers la fente il y eu un éclair de lumière, puis un genre de "BURP". C'était envoyé !

L'opération avait duré...une trentaines de secondes. Et pourtant quelque chose était différent lorsqu'elle releva la tête.
Ah, oui...Jim était parti.

_________________
Image


Mer 22 Juil 2009 18:55
Profil
Celui qui tient les ficelles
Niveau d'accréditation :
Avatar

Messages : 64
Message Re: Archi [cre]vé
Il n'était plus là. Parti, avec toutes ses affaires, l'australien l'avait laissée seule. A peine pouvait-on entendre la porte des Archives se refermer au loin.

Puis ce fut le silence, un silence habituel pour le centre, lourd et oppressant. Il n'y avait pas à dire, lorsqu'on se retrouvait seul dans les couloirs, à n'importe quelle heure, on pouvait ressentir alors tout l'occulte des lieux. C'était un peu comme si tout le centre se recroquevillait autour de soi. Une ambiance malsaine et renfermée qui mettait les nerfs à vif. Au troisième sous sol c'était comme si on se rappelait soudain qu'on était coincé sous près d'une cinquantaine de mètres de béton et autres matériaux, et qu'un incident était si vite arrivé avec tout ce qui trainait alentour.

Enfin... Le département des Archives était sûr... Si l'on exceptait les rayonnages magiques, garnis de grimoires à l'air aussi anciens que maudits, et qui faisaient des bruits bizarres, le genre qu'un livre ne devrait jamais avoir à faire... L'autre jour, un incident inhabituel avait été reporté : Un livre aurait violemment été projeté hors de sa place, manquant de peu la tête d'un agent. Sans raisons aucune... On entendait aussi souvent des murmures dans la salle, alors qu'il n'y avait manifestement personne. C'était comme si dans ces lieux, ou tant de magie était entreposée, une entité était né de l'amalgame de connaissance. La salle pouvait être hantée, et pas forcément par un fantôme...

Enfin... Comme dit plus haut, les archives étaient plutôt sûre... Les portes blindées à ouverture contrôlées par ordinateur étaient capable de résister à tout assaut de l'intérieur comme de l'extérieur. Un vrai coffre fort, avec tout ce qu'il fallait pour tenir un siège... Rien ni personne ne pouvait pénétrer dans les archives sans le statut d'employé. Il existait même un mode manuel au cas où la sécurité ait été déjouée qui permettait d'ouvrir de l'intérieur. Contrôlé par ordinateur également, il permettait un check up complet des visiteurs se présentant.

Le système était sécurisant et sécuritaire... Enfin, c'est ce qu'Eris pensait jusqu'à ce qu'une coupure d'électricité la coupe dans la tâche qu'elle réalisait alors...

Désormais dans le noir le plus complet, le silence passait d'oppressant à carrément étouffant. Le système de secours se brancha rapidement mais chuta à son tour, dans un dernier bruit de dynamos qui s'arrêtent. Cela ne présageait rien de bon, principalement parce qu'un bruit bizarre vint alors troubler ce silence mortel.

C'était comme des livres qui tombaient...

Et des grattements... D'étranges grattements provenant de la salle des archives magiques.

_________________
Image


Mar 28 Juil 2009 01:16
Profil
Etat : Normal
Messages : 562
Joueur : 'Christa

Points de Destin : 64
Message Re: Archi [cre]vé
Vayne était profondément plongé dans la lecture - passionnante - d'une oeuvre de science fiction lorsque deux évènements simultanés s'étaient produits. Le premier fut un bruit d'une musicalité discutable provenant d'un des casiers de communication express, le second fut la coupure soudaine de toutes les lumières de son bureau - et, en toute probabilité, du reste de l'étage, voire du château - qui l'empêcha de savoir si oui ou non le coupable de l'affaire était bel et bien le robot humanoïde.

Bon, soyons honnêtes : il le savait déjà, cela ne faisait que la vingt troisième fois qu'il se plongeait dans la lecture de ce roman. Mais le flegmatique italien ne put s'empêcher de voir poindre en lui une certaine irritation, alors que ses yeux de créature nocturne s'adaptaient d'eux même à l'obscurité pour continuer sa lecture. Parce que qui disait coupure d'électricité disait problèmes, et l'italien avait précisément pour rôle de régler le plus rapidement possible tout problème pouvant nuire à la bonne marche de l'organisation.

Avec un soupir, il posa son bouquin sur son bureau et reprit une position plus digne pour un chef de section. Se souvenant du son produit par l'un des tiroirs du bureau, il l'ouvrit avec prudence... pour recevoir des petits morceaux de papier accompagnés d'une substance visqueuse et des couinements outrés de la curieuse créature qui s'y cachait.

J'ai toujours su que la bonne vieille méthode des mails était plus efficace que ces trucs, constata Vayne en refermant le tiroir. Au moins, en cas de coupure, on ne risque pas de se trouver face à un employé de bureau extraterrestre contrarié de se voir coupé de ses congénères gélatineux.

Fort heureusement, le rapport d'Éris avait bien rejoint le chemin de son ordinateur personnel, la fonction de la créature n'étant que de servir de fax numérique express. Les bestioles appréciant l'ingestion de papier et le recyclant en le digérant, elles étaient idéales lorsqu'il s'agissait de faire l'intermédiaire entre les adeptes de la plume ou du stylo, et ceux qui préféraient l'informatique - le choc des cultures, à l'APO, trouvait toujours une solution satisfaisant les différents partis.

Entreprenant de se débarrasser des restes de papier à moitié digéré, Vayne quitta son bureau et descendit dans la salle principale des Archives pour y trouver les derniers retardataires, en particulier celui qui avait trouvé le moyen de réveiller le truc gélatineux pile au mauvais moment.

Perçevant un mouvement dans l'obscurité, le pseudo vampire scruta la pièce sombre à la recherche de l'auteur de ces bruits. Il ne tarda pas à repérer Éris, qui n'y voyait probablement pas grand chose et tâtonnait autour d'elle en tentant de trouver le tiroir à méduses phosphorescentes.

Il entendait bien des sons curieux du côté des Archives Magiques, mais il devait déjà rétablir un peu d'ordre dans la situation. Éris n'étant guère en bonne voie d'obtenir de la lumière, il se dirigea droit vers la série de tiroirs marqués "en cas d'urgence" et en ouvrit un avec un tantinet trop de brusquerie.

Un couinement indigné et une autre éructation de substances douteuses plus tard, une méduse aérienne et lumineuse se mit à flotter à ses côtés, nimbant la pièce d'une lueur fantomatique, tandis qu'il jurait à voix basse en s'essuyant le visage du mieux qu'il pouvait, ce qui n'était pas grand chose.

- Mademoiselle Blandvargen, fit-il, vous n'auriez pas un mouchoir, entre deux paperasseries ?

Pas une seule seconde l'idée que ses agissements aient pu effrayer la jeune femme ne l'effleura, pas plus qu'il ne réalisa le côté des plus absurdes de sa demande, quand ils se trouvaient dans un département des archives privé d'électricité et hermétiquement fermé, de nuit et en l'absence des ingénieurs habilités à ouvrir les portes en pareil cas.

_________________
Image


Mar 11 Aoû 2009 01:56
Profil
Etat : Normal
Messages : 391
Joueur : Thalek

Points de Destin : 57
Message Re: Archi [cre]vé
La tête appuyée contre le flanc d'une bibliothèque et les mains crispées, comme si celle-ci était prête à s'envoler, le jeune femme était en pleine panique silencieuse. Ah ça c'était la surprise qu'elle n'attendait pas. Elle préférait de loin la confrontation directe aux petits coups sournois. À peine le rapport envoyé que la lumière s'était éteinte, autant dire qu'elle s'en voulait. La prochaine fois elle enverrait une note volante - le temps qu'elle apprenne à faire des pliages.

Elle tourna brusquement la tête lorsqu'elle entendit son nom prononcé à quelques rangées de livres de là. Les yeux braqués sur la source de lumière gélatineuse, elle avait l'air d'un lémurien en sueur. Puis elle aperçu la silhouette à côté. Son boss. Avec un soupir de soulagement elle lâcha le pan de bibliothèque et se dirigea vers la lumière qui flottait de-ci de-là sans pour autant s'éloigner de son "propriétaire". La lueur se reflétait dans les yeux de son supérieur...elle ne voyait presque que ça, ses yeux rouges. Éris trouvait ce petit côté assez amusant. Ça donnait du cachet à sa personnalité. Le problème, c'est qu'elle ne pourrait pas se rendre compte qu'il était possédé ou quelque chose dans ce goût là. Elle avait lu cette information récemment dans un livre sur les exorcismes et autres poltergeist du dimanche. En y réfléchissant, s'il avait déjà les yeux rouges, c'est que quelque chose lui était déjà arrivé. Il n'y avait peut être plus de place pour un autre esprit dans sa tête. Il devait probablement être sevré.

Éris focalisait donc ses pensées sur son patron, tout en marchant vers lui et sa lumière. Il y avait déjà eu des micro-coupures de courant, qui s'était résolues assez vite, mais assise à son bureau, voyant que rien ne se passait, elle avait commencé à paniquer légèrement. D'autant qu'il était plutôt tard. L'équipe robotique de nuit aurait dû passer, ce n'était absolument pas normal.

"- Ah vous êtes là aussi...j'ai bien cru que je me retrouverais coincée ici toute seu..."

Oui...oui c'est bien ça, elle n'était pas folle.
Elle lança un regard apeuré vers son supérieur histoire de savoir si lui aussi avait entendu la même chose. Puis, doucement, elle regarda dans la direction d'un couloir. Celui devant lequel ils se tenaient précisément. Les archives magiques étaient à quelques étagères de là, environ six ou sept. Entendre des crissement depuis leur position était complètement aberrant. Depuis son bureau il lui avait semblé entendre le même genre de bruit, mais elle n'y avait pas vraiment fait attention. Les petits bruits étaient quotidiens, elle avait fini par ne plus se formaliser. C'était un des critères que lui avaient soufflés ses collègues plus expérimentés. Une jeune recrue grecque avait donné sa démission après quatre jours de service, en pleurs, les ongles rongés aux sangs en pleine dépression nerveuse. Les livres ne pardonnaient pas les petites natures.

Il y eu un petit souffle d'air frais. Il provenait lui aussi de la même inquiétante origine. Et il transportait avec lui un petit papier, qui glissa jusqu'aux pieds d'Éris, qui s'empressa de le ramasser. C'était le papier d'information qui annonçait les archives magiques, rien de dangereux. Rien d'inquiétant là-dedans non plus. Mis à part peut être que le coin supérieur droit avait disparu pour laisser la place à des traces de dents.

Elle lança un nouveau regard, mi-apeuré, mi-implorant à son supérieur. Depuis quand les livres avaient-ils des dents ?

_________________
Image


Mar 11 Aoû 2009 11:14
Profil
Etat : Normal
Messages : 562
Joueur : 'Christa

Points de Destin : 64
Message Re: Archi [cre]vé
- Ce n'est rien, marmonna Vayne en étouffant un bâillement d'ennui, c'est comme dans Harry Potter, il y a des bouquins qui ne manquent guère de mordant de ce côté. Ca fait mal, mais ce n'est pas trop dangereux.

Ayant trouvé une veste abandonnée sur le dossier d'une chaise, il entreprit de nettoyer son visage des restes d'éructation des créatures biologiques qu'il avait dérangées au cours de la soirée. Il avait un don certain pour s'attirer des ennuis, probablement précisément parce qu'il n'en tirait pas grand cas. En l'occurrence, le coup de la coupure d'électricité et des bruits bizarres ne le perturbait pas plus que ça.

Abandonnant sa serviette improvisée, il se dirigea vers le disjoncteur principal du département des Archives, faisant signe à une Éris inquiète de le suivre. Comme il s'y attendait, la coupure ne venait pas de là. Sans doute un problème au niveau de l'étage, ou une expérience d'un de ces fous de mages qui avait mal tourné.

Il y eut un bruit plus net du côté des Archives Magiques, et Vayne tourna son regard de nyctalope dans cette direction, intrigué. Il ne vit pas grand chose, mais commença à trouver un peu d'intérêt dans la situation.

- De toute façon, nous sommes coincés ici jusqu'au retour de l'électricité ou, au pire, jusqu'au matin, au moment où l'équipe d'entretien passera. Autant aller voir quel monstre littéraire nous attend caché dans l'ombre, ça nous distraira. Vous venez, mademoiselle Blandvargen ?

Il dit cela d'un ton serein, tout en se dirigeant vers l'objet de sa curiosité, suivi de la méduse lumineuse dont la lueur fluctuait tandis qu'elle se laissait aller à la somnolence.

_________________
Image


Mar 11 Aoû 2009 12:26
Profil
Etat : Normal
Messages : 391
Joueur : Thalek

Points de Destin : 57
Message Re: Archi [cre]vé
Reprend-toi bon sang, ce ne sont que des bouquins !
Malgré tout ce qu'elle pouvait se dire à l'intérieur de son esprit, les remontrances à elles même, les claques mentales, dehors ce n'était que stupeur et tremblements. Une main sur le bureau le plus proche qui devait supporter son poids depuis quelques minutes déjà, elle était prise de frissons à intervalle régulier. Tout ce qu'elle put répondre à son supérieur fut un petit couinement craintif (que nous éviterons de retranscrire ici par respect pour l'intégrité de la demoiselle). Tandis que M.Tuesli s'éloignait à pas feutrés vers le couloir assombri, Éris jeta un coup d'oeil à sa main, au bureau. Le bois était accueillant, elle n'avait vraiment pas envie de se retrouver loin de ce bureau qui, elle ne savait comment, lui assurait une sécurité inébranlable. Mais à mesure que la lumière diminuait, cette impression diminuait aussi. D'un mouvement de tête vif la jeune femme regarda le point lumineux qui s'éloignait. Comme par enchantement sa main se détacha d'elle même de la surface de bois et ses pieds commencèrent leur danse habituelle, se dépassant l'un après l'autre à un rythme régulier.

Elle n'arrivait pas à se faire obéir des bestioles. Voir cette méduse visqueuse suivre docilement son supérieur tout en flottant de-ci de-là était tout à fait inattendu. D'une part car il ne semblait pas lui avoir intimé un quelconque ordre, et d'autre part car, à tout bien réfléchir, elle n'avait JAMAIS vu de méduse. Elle fut pendant un temps complètement effarée de savoir que tant de choses vivaient dans les tiroirs de l'Agence. Jusqu'à se rappeler que, oui, l'Agence justement, voilà l'explication rationnelle s'il en était. Éris avait souvent ces moments de rejets, comme tout humaine élevée à la "normale". Le temps d'adaptation, aussi long soit-il, finit certes pas se terminer, mais il n'effacera jamais les traces de son ancienne vie. Alors parfois, ces traces remettent un coup dans sa tête...puis quelques minutes plus tard on retrouve la jeune femme de retour à ses occupations ou en pleine discussion (si cela reste possible) avec l'entité "bizarre" en question. D'après la brève observation qu'elle fit, il n'était apparemment pas possible d'avoir une conversation avec cette méduse. De toute manière, l'idée n'avait pas effleuré l'esprit d'Éris par son côté positif. Tandis qu'elle avançait elle se prit à remercier une nouvelle entité invisible et puissante de lui avoir accordé la présence de M.Tuesli, sans qui elle aurait probablement eu du mal se faire obéir de la lampe de secours gélatineuse, si tant est qu'elle se soit aperçue de son existence (encore une anomalie dans la formation qu'elle avait reçue à son arrivée...trop de secrets dans cette boîte, on essayait peut être de l'assassiner avec une erreur de travail...)

S'il y avait des livres dangereux ici, au moins laissaient-ils ces méduses et autres gélatineux en paix le soir venu. Mais pourquoi donc grattouiller ainsi quand eux, pauvre victimes humaines dont le seul et unique but ici était d'apprendre, se trouvaient dans les parages ? Elle l'avait rejoint en trois enjambées, évitant de regarder avec trop d'insistance la méduse qui les suivait. Avec un peu de chance ces bidules savaient communiquer entre eux et s'étaient passés le mot à son sujet. Elle se râcla la gorge, à la fois pour confirmer sa présence et se rassurer un peu.

"Euh...ce genre de chose vous est déjà arrivé ?"

Elle ne savait pas depuis combien de temps M.Tuesli se trouvait à l'Agence. Elle ne s'était d'ailleurs jamais posé la question. Quelle que soit l'expérience qu'il avait il ne semblait pourtant pas savoir de quoi il retournait au bout de ce couloir.

Eris y était passé une fois, tout simplement à cause d'une gomme ronde (quelle idée de faire des gommes rondes) qui était tombé et avait roulé jusque là. À présent elle commençait même à penser que cette gomme n'était pas tombée par hasard ici. Ce devait être une forme de mise en garde pour les nouveaux. "Attention, territoire dangereux." Ce jour-là aussi elle avait entendu les chuchotements. Oh, il n'y en avait pas tant que ça. Tous les livres magiques ne chuchotent pas, seulement ceux qui sont suffisamment emplis de puissance pour réussir à absorber une partie de l'âme de l'auteur...

_________________
Image


Dim 16 Aoû 2009 23:07
Profil
Etat : Normal
Messages : 562
Joueur : 'Christa

Points de Destin : 64
Message Re: Archi [cre]vé
- Euh...ce genre de chose vous est déjà arrivé ?

Vayne lança un regard blasé à la jeune fille, sans répondre tout de suite, préférant réveiller la méduse somnolente en lui donnant une pichenette, provoquant un éclat - de lumière - qui rehaussa la couleur rouge de ses iris.

- Il m'est arrivé beaucoup de choses depuis que je suis à l'APO, mademoiselle Blandvargen.

Ce qui ne répondait absolument pas à la question posée, mais il n'avait rien de plus à lui dire, alors qu'il se tournait à nouveau vers la source du bruit, qui lui semblait à mi chemin entre le mâchonnement de couverture de cuir et les trébuchements d'un livre se déplaçant sur la tranche.

Posant un long doigt sur ses lèvres, il intima à la jeune fille de se taire et indiqua à la méduse de rester sur place, puis se glissa dans les ombres en direction de la salle des archives magiques. Sans éclairage, celles ci étaient encore plus sinistres qu'en temps normal. D'ailleurs, on ne s'y rendait généralement qu'en groupes menés par un mage compétent. Si les livres sont d'ordinaire peu nocifs quelles que soient leurs velléités, le fait qu'ils soient ensorcelés ou simplement magiques en faisaient des bombes à retardement lorsqu'ils étaient placés entre les mains d'un sot ou d'un ignorant. Vayne, relativement réfractaire aux cours d'arts magiques enseignés par les mages locaux, n'avait que rarement affaire avec cette salle, même s'il en connaissait l'inventaire avec une précision toute millimétrique.

Il avait d'ailleurs malencontreusement contribué à la perte d'un très rare exemplaire ensorcelé d'Alice au Pays des Merveilles, de Lewis Caroll, mais c'était une autre histoire...

Jetant un regard dans la salle, il ne vit pas grand chose, malgré sa vision nocturne. Les rayonnages semblaient inchangés, l'endroit était aussi vaguement fouillis que d'ordinaire - les équipes de nettoyage refusaient de pénétrer l'endroit, on disait même qu'ils avaient moins de mal à se rendre dans les sous sols que dans cette pièce - avec les couches de poussière qui donnaient à cette section des Archives un certain côté vénérable.

Un éternuement.

Il était certain d'avoir entendu un éternuement dans la pièce. Accompagné d'un nuage de poussière soulevé dans un coin en dehors de son champ de vision.

- Mademoiselle Blandvargen, vous voudriez bien me rejoindre, s'il vous plait ? Avec la médumineuse de préférence.

Tandis qu'il appelait la jeune fille, il entendit un grommellement de - vénérable mais irritable - vieillard accompagné d'une autre série de bruits de mâchonnement et de trébuchements, ainsi que d'un autre éternuement.

_________________
Image


Sam 22 Aoû 2009 13:14
Profil
Etat : Normal
Messages : 391
Joueur : Thalek

Points de Destin : 57
Message Re: Archi [cre]vé
Un livre ça n'éternue pas. Éris le savait, elle l'avait lu...ou on lui avait dit... Un livre, ça peut imiter, mais jamais bien, on sait toujours quand un livre essaye de nous faire peur. Soit ça marche, soit ça rate, mais ça n'éternue pas.

Avancer dans le rayonnage n'était pas une partie de plaisir quand on était éclairé par ce genre d'animal. On comprenait aisément que ces méduses ne soient employées qu'en cas d'urgence. Elle ne serait pas vivante, on appellerait ça de la camelote. La lumière était incertaine, comme une lampe à dynamo et revêtait des allures....glauques. La bibliothèque ressemblait à un aquarium sale. La jeune femme en avait presque de la peine pour les livres. Livres d'ailleurs qu'elle ne connaissait pas. Elle prit bien garde de rester au centre de l'allée, par soucis d'équité mais surtout par prudence. Un pas de travers et c'est dans une autre dimension qu'on se retrouvait. Elle avait très vite deviné qu'elle n'était pas censée se trouver ici. En tout cas, pas sans accompagnement. Et même si son accompagnateur actuel dégageait une aura de sécurité suffisante, son aura d'expérience dans le domaine magique, elle, semblait faire défaut. Il s'était d'ailleurs arrêté, et la méduse flottait derrière d'un air las (si tant est qu'on puisse identifier son air, qui n'était sûrement pas "las" en définitive, étant donné le peu de fois où on la sortait de son tiroir).

Éris soupira, traduisant certainement un "quoi encore ?", ou un "ça y est on va mourir ?" ou alors, mais c'était un cas de désespoir avancé, un "je veux rentrer chez moi !". En quelques pas elle fut au niveau de son supérieur, tandis que leur source de lumière, probablement réveillée par son mouvement, effectuait lentement un tour sur elle même avant de rejoindre le supérieur sus-cité au niveau de l'épaule droite.

À quelques mètres d'eux, là où la bioluminescence de la bestiole ne faisait plus trop effet sans pour autant plonger le zone dans de noir ténèbres, là donc, se tenait un tas de livres poussiéreux, sur lequel on pouvait distinguer un parchemin assez conséquent, en partie déroulé, recouvert d'une écriture illisible agrémentée de formules mathématiques diverses, de dessins d'animaux et d'autres décorations plus ou moins inutiles. Il y avait aussi un dessin de tortue, mais celui-là Éris ne pouvait pas le voir, puisqu'un pied se trouvait dessus. Et ce pied appartenait certainement au vieil homme qui se tenait sur le tas de livres. Celui-ci crachotait, toussait, éternuait et essayer de trouver son chemin à tâtons. Il tapotait les livres, en faisait tomber certains, mais n'avançait pas d'un pouce.

"Té, où est-ce que je suis tombé, moi ? C'est poussiéreux par ici !"

Elle avait les yeux grands ouverts, mais se reprit bien vite. Cet homme là n'était pas de ce monde. Cela ne faisait pas de lui une exception, loin de là. Il y avait possiblement plus d'employés qui n'était pas de ce monde dans l'enceinte du château que de natifs terriens... Non, d'après ce qu'elle avait lu (quelque part), cet homme là sortait d'un des livres au sol. La question était de savoir ce qu'ils allaient faire de lui (et la question qu'Éris se posait était portait sur la possibilité de le remettre dans son livre, à n'en pas douter). Elle n'osait pas regarder à sa droite, mais M.Tuesli était toujours là, immobile.

Le vieil homme ne semblait pas les avoir vu et c'était mieux ainsi.

_________________
Image


Ven 22 Jan 2010 16:20
Profil
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
 

cron