Strict Standards: Non-static method utf_normalizer::nfc() should not be called statically in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/utf/utf_tools.php on line 1781
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4014: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4016: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4017: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4018: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
Slimelala : Niveau -1 : Pôle stratégie et renseignements
Nous sommes le Mer 21 Nov 2018 12:44




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
 Slimelala 
Auteur Message
Etat : Normal
Messages : 40
Joueur : Silent

Points de Destin : 23
Message Slimelala
La colère assaillait l’esprit du jeune agent. Tout avait été de sa faute, il l’admettait et devait se soumettre à la sanction qui en découlait. Tout c’était si bien passé pour lui à l’A.P.O. qu’il avait finit par pécher de négligence et de suffisance. Tout avait été sa faute. Ce n’aurait du être qu’un simple entraînement avec une arme de catégorie 2 mais tout avait mal tourné. La technologie avait pris l’ascendant sur l’homme, Teews n’avait pas réussit à maîtriser l’arme. C’est à travers une épaisse couche de poussière, provenant de murs détruits, qu’on avait retrouvé des agents agonisants. Deux pièces entières avaient été ravagées et ce n’était que la partie visible de l’iceberg… . La liste des dégâts humains, matériels et psychologique ne cessait d’augmenter au fur et à mesure que le temps passait. Lui-même était à bout, la crise n’était pas loin et il ne pouvait croiser quelqu’un sans ressentir un profond tiraillement au plus profond de son être. Le moindre regard, le moindre geste en sa direction, étaient pour lui la plus horrible des tortures (qu’il eut connu pour l’instant). Pourtant, pour la plupart des agents de l’A.P.O. ce qui c’était passé était tout à fait normal. Un petit nouveau se devait de faire quelques erreurs et eux-mêmes en avaient commis à leurs débuts. Qu’importait pourtant pour l’auto-accusé, quelque soit sa punition, il se donnerait à fond pour pouvoir remonter dans sa propre estime. Ce qui allait suivre, il se le devait.

La sanction avait été simple et sans appel. Il n’avait voulu, ni n’aurait put, contester la décision. A première vue, celle-ci semblait bénigne, une simple exclusion temporaire du niveau -2 le temps de faire une mission sans envergure, destiné à un empoté, un reclus, une aberration de l’A.P.O.. C’était lui qui avait hérité de cette mission punitive, où il ne gagnerait rien. Tout ce qu’il avait été à perdre. D’ailleurs, qu’elle était cette besogne? Lui-même l’ignorait. Tout ce qu’il savait été qu’il devait aller prendre ses ordres au pôle stratégie et renseignement. Qu’allait-on lui infliger?

Enfin, il voyait la fin de cet interminable escalier. Rare étaient les personnes à l’emprunter, la plupart préférant la facilitée de l’ascenseur. Seul avec lui-même, Teews pouvait enfin penser calmement en faisant un minimum d’exercice. Il comptait affronter les autres, leurs regards, leurs gestes, il se montrerait aussi fort que Captain America. Au final, il surmonterait cela. Il parvint enfin, à la porte annonçant l’entrée du niveau -1. Ici régnait l’odeur aseptisée de détergents trop souvent utilisés. Rien à voir avec l’état du pôle technique et militaire. Il ouvrit la porte et la lumière accapara sont champs de vision. Il devait être pardonné, il allait se pardonner.

L’homme était de modeste stature et semblait tout à fait à son aise dans la véritable fourmilière que représentait le pôle stratégie et renseignement. Ses cheveux gominés en arrière s’accorderaient tout à fait avec un jeune cadre dynamique des années 50 et son costume trois pièces ne changeait en rien les idées préconçues qu’on pouvait se faire à son sujet. Avant même d’avoir laissé le temps à Teews de comprendre ce qu’il se passait, il lui encastra un dossier en pleine poitrine et se mit en devoir de parler le plus rapidement possible en articulant le moins. Ce qui suit est ce qu’aurait dut entendre et comprendre l’agent de l’A.P.O. s’il n’avait pas été distrait ou s’il avait prêté une plus grande attention à ses propos ou… tout simplement, si tout c’était bien passé.

« Agent Teews je suppose (il n’eut pas le temps d’acquiescer). Bien supposons que tel est le cas. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il vous a été attribué une mission très récemment. Je suis ici pour vous en expliquer les grandes lignes le plus simplement possible afin que même vous, agent du niveau -2, puissiez comprendre. Les détails se trouvent dans le dossier qu’il vous est recommander de bien étudier (une secrétaire bruyante passa à ce moment là). Pour faire simple, il vous est demander d’escorter un ambassadeur. Ceci étant, vous devrez accéder à tout ses désirs, pour ne pas dire caprice, tout en assurant une protection optimale (la concentration de Teews avait énormément baissé à ce moment là). Cet ambassadeur est très controversé sur sa planète mais aussi en d’autres mondes, les menaces n‘en seront que plus nombreuses. L’A.P.O. a le privilège d’avoir été choisit comme territoire neutre, par conséquent, vous devrez lui faire honneur (retour de la secrétaire avec le même débit sonore). Pour de plus ample détails, veillez vous rapporter à ce dossier. »

L’arrêt brutal de la voix de son « commanditaire » fit sursauter le punk. Qu’avait-il dit exactement? Seul quelques brides étaient parvenues à travers le brouhaha ambiant, et encore moins de données avaient réussit à percer les débris épars de l’esprit de Teews. Ne chassant, que faire, il hocha bêtement la tête, attendant une reprise de son interlocuteur.

 « …
Bien, je crois que je vais vous conduire à la salle de gestation de l’ambassadeur.
… »


Aussitôt dit, pas si tôt fait, ils ne se mirent en route qu’après avoir résolu quelques paperasses administratives et l’intervention de l’homme gominé dans une histoire de traduction avec un truc… qui aurait put ressembler à quelque chose s’il avait été différent. Cependant, après moult détours (enfin, c’est ce que crut l’agent) ils arrivèrent enfin devant une porte. Généralement pour Teews, les portes lui faisaient pensé aux choix mais ici, elle semblait symboliser la fatalité. Son accompagnateur prit congé et il se trouva seul.

Il entra.

La pièce était immense, voir même, immensément vide. Le sol était fait d’une matière à mis chemin entre le plastique et le verre. Tout du moins, aucune aspérité ne pointé le bout de son nez, le parterre s’en trouvant d’autant plus lisse. C’est ce phénomène qui en faisait une pièce digne de la nature même de l’ambassadeur. Après quelques instants, cependant, l’agent put constater que la pièce n’était pas vraiment vide. Au fond, à une trentaine de mètre de lui, une bonbonne à eau était posée à quelques centimètres du sol. S’en approchant, Teews découvrit une petite enveloppe déposé sur le flanc du récipient. La décachetant, il l’a lu tout en ayant la désagréable impression de revivre un test psychologique grandeur nature.

*D’abord isoler le patient, puis le déboussoler et enfin, le mettre en contact avec un élément inconnu et inattendu. Attendre un peu, puis analyser son comportement. Non, sors toi cela de la tête. L’organisation n’irait pas jusque là à cause de ton erreur au niveau -2. Quoi que… .*

La lettre ne contenait que quelques instructions qui se résumaient à des mises en garde par rapport à la fragilité du colis, et à la demande d’ouverture du robinet au bout de 11 minutes après l’arrivé du premier serviteur. Le jeune punk supposa que « le serviteur » devait être lui-même, cependant, la mention de « premier » lui indiqua qu’il allait être rejoint par quelqu’un d’autre. De plus, l’exactitude dans la notion de temps laissé envisager qu’il aurait à faire à un excentrique. D’ailleurs, où était cet ambassadeur? Ne le sachant pas, notre jeune ami attendit le temps demandé et ouvrit le robinet qui laissa s’écouler une masse gélatineuse.

Teews allait avoir sa première rencontre avec un slim des plus… « spécial ».



[Pourquoi mes post d‘intro. doivent-ils toujours être aussi moche?
J‘attendrais la réponse d‘un de mes confrères. Dès que quelqu’un le souhaite, il peut poster à la suite et lancer la machine vers de nouvelles aventures pleines de joies et de tristesses, où le danger est toujours présent dans la bonne humeur des cadavres en putréfactions. Oui, je m‘emporte. C‘est juste un petit travail d‘esclave… .]


Dim 18 Avr 2010 22:36
Profil
Etat : Normal
Messages : 32
Joueur : Nehwo

Points de Destin : 7
Message Re: Slimelala
Kamil Zverev avait été assez surpris lorsqu'il avait trouvé cette petite lettre posée sur son lit, assez tôt dans la matinée, après un petit moment d'inattention. Avec une pointe d'appréhension, il s'était décidé à l'ouvrir précautionneusement, assis sur son lit, veillant à abîmer le moins possible sa petite lettre. Oui, mon jeune homme était toujours très délicat avec les petites choses fragiles. Une habitude que son amour du vivant lui avait donnée par rapport aux petites bestioles. Son amour du vivant qui lui-même venait de son attrait pour la mort qui...
Bref. Le contenu de la lettre était assez synthétique. Une mission au niveau -1. Tout sera expliqué sur place. Ca n'était pas pour le rassurer du tout, ça... Déjà, en arrivant ici, il avait été surpris d'être envoyé en missions. Mais bon, au final, l'aventure, c'était quelque chose d'assez... Passionnant. Au moins autant que la recherche scientifique. La même adrénaline, les mêmes craintes, les mêmes espoirs... Dans des contextes différents.
La lettre précisait tout de même qu'il n'avait pas besoin d'emmener du "matériel". Qu'est-ce que cela pouvait sous-entendre...? Kamil décida de faire confiance aux écrits, et par conséquent de se rendre au niveau -1, les mains vides...

Un homme aux cheveux gominés l'attrapa, alors qu'il était à peine arrivé dans le niveau. Pas même eu le temps d'admirer le sol, les murs, le plafond, l'activité, de laisser échapper quelques pensées philosophiques. Non ! Tout de suite, on lui expliqua, à une allure époustouflante qui n'aidait pas à comprendre au milieu du bruit ambiant, qu'il avait été assigné pour une mission... Une escorte d'ambassadeur....
Pardon ?
Mais, mais, mais... Il n'était pas qualifié du tout ! Lui, il n'avait rien fait, rien demandé, il avait eu un comportement ex-em-plaire depuis son arrivée ! Mais surtout... Une escorte d'ambassadeur... Est-ce qu'il avait l'air d'une escorte avec sa carrure dérisoire et ses compétences au combat moyennes ? Ils devaient bien avoir d'autres agents ! Ah, oui, il y en avait un qui était arrivé avant lui. Bon. Certes. Ca n'était pas qu'il ne se sentait pas honoré, mais plutôt qu'il ne comprenait pas. Allez comprendre, en même temps, dans ce monde de fous...
Tout comme Teews (comment le prononces-tu ?), on remplit un peu de paperasse avant de l'amener devant la fameuse porte. Il entra dans la salle qu'il décomposa des yeux tant son regard était perçant lorsqu'il passait sur les murs. Cela lui rappelait un rêve... Les grands pièces un peu vides, comme cela, étaient utilisées pour le combat. Il n'était pas combattant. Que faisait-il là ?
Instinctivement, il s'avança vers le seul être présent alors, qui devait être l'autre agent de la mission. Mais l'ambassadeur, alors ? Et si tout ça avait été une ruse pour une sorte de... Test ?
Kamil se retrouva presque aux côtés de l'individu. Piercé, tatoué, sans doute un jeune, comme lui. Enfin, comme lui... En dessous de trente ans. En tout cas, non, ça n'était vraiment pas l'ambassadeur. Romaest posa son regard sur la fameuse bonbonne, en marmonnant, sans se soucier de l'occupation de son collègue:

"- On vous a dit où et quand Il arrivait ?"

Et étrangement, c'est le moment que choisit le collègue pour tourner l'étrange robinet. Ce qui en sortit, dans un bruit pour le moins surprenant, fit bondir Kamil en arrière dans un petit cri de stupeur.

Romaest non plus n'avait jamais vu ces choses. Il commençait réellement à croire qu'on avait voulu le mettre en situation dangereuse. Pour lui, un ambassadeur, c'était... Solide ?

[HJ: c'est bon, ça va, y a pas de souci ? Si je dois rajouter/enlever des trucs, tu le dis é.è ]


Sam 24 Avr 2010 01:07
Profil
Etat : Normal
Messages : 40
Joueur : Silent

Points de Destin : 23
Message Re: Slimelala
Un nouvel agent se présenta à Teews. Ne l’ayant jamais vu auparavant, le punk supposa que ce devait être l’une de ces nouvelles recrues que l’agence semblait fortement apprécier. Bien sûr, les petits jeunots finissent souvent en bisus, cela les formes à leurs futures missions ou expériences. Pour sa part, Teews ne pensait pas qu’il était de son devoir de faire subir ces manifestations de puérilités. D’autres s’en chargeraient. De plus, si l’adolescent était en ces lieux, c’est que l’A.P.O. l’avait jugé apte (ou n’avait pas eut le choix). Le jeune homme agit donc en conséquence et fit en sorte que petit se sente d’égal à égal, ce qu’ils étaient en ce lieu.

La tenue de l’agent devait déjà atténuer la séparation naturelle qu’il existait entre les deux tranches d’âges. En effet, n’ayant pas prit la peine de se vêtir de son habituel costume de mission, Teews était venu en habit de tous les jours, ce qui, pour lui, restait tout de même différent de la norme. Enfin… le petit pourrait y voir certains repères de son univers connu, cela le rassurerait. La confiance, il n’y avait que ça de vrai pour durer à l’A.P.O.. Il fallait pouvoir compter sur ses coéquipiers pour survivre et tenir le coup physiquement mais aussi psychologiquement. S’il le fallait, Teews était prêt à endosser ce rôle… dans la mesure du possible.

Le petit gars ouvrit la bouche mais notre héros ni prêta guère attention, focalisé sur sa tâche. Le temps était venu de libérer l’ambassadeur et mieux valait ne pas trop attendre. Se devait être l’un de ces hauts placés maniaco-dépressifs. Un être capricieux et sans grande considération pour la populace. Cependant, il ne pouvait se permettre de juger quelqu’un qu’il devrait par la suite protéger. Statuer sur ce slim sans le connaître ne le gênait pas outre mesure mais il ne devait pas laisser ses sentiments ou impressions interagir avec sa pseudo-mission. Ainsi, Teews ouvrit-il la vanne de la bonbonne avec une nonchalance qui témoignait son dédain.

Alors que le jus giclait sans vergogne sur le parquet lisse et unifié, l’agent se recula d’un pas et feuilleta l’épais dossier que lui avait remit l’homme du niveau -1. Il n’avait que peu de temps avait que l’ambassadeur soit là et fit donc en sorte de repérer l’essentiel. Tout d’abord, il repéra le nom de son partenaire : Zverev, jamais entendu parlé. Sautant alors des pages au hasard, il essaya d’enregistrer quelques informations par rapport à son objectif et plus particulièrement aux factions qui risquaient de lui poser des soucis. Retenant le principal, il fut interrompu par un raclement de gorge suivit des premiers mots de monsieur l’ambassadeur slim :

« Hum, hum! Je ne vous dérange pas j’espère. A ce que je vois, l’organisation ne m’a pas fournit des serviteurs digne de ce nom. Sleurpt. Ah… je pense que je devrais vous refaire toute votre éducation. Vous, membres du petit peuple, oubliez bien vite comment contenter les désirs de nous autres, êtres supérieurs. Sachez que je ne vous laisserais pas aller à la paresse et que vous apprendrez vite à m’obéir à bave et à la sécrétion. Je… .»

Et le discours se poursuivit, interminable de par sa longueur et sa véhémence. Cet « être supérieur » risquait bien de devoir ramasser sa gélatine aux quatre coins de la pièce si il continuait à parler ainsi. Les nerfs à vif, Teews savait qu’il ne lui faudrait pas grand-chose pour se laisser aller. Peut-être l’ambassadeur lui témoignerait-il un peu plus de respect. Alors que Monsieur l’interpellait pour lui signaler que son regard dans le vide lui donnait une face d’ahuris complète et que du jus de Monsieur entra en contact avec son tee-shirt, Teews décida de passer au plan B : l’improvisation. Finit le rôle du petit serviteur docile - qu’il n’avait d’ailleurs pas encore interprété mais dans son esprit c’était tout comme - et place au méchant punk. Son pied vola et entra en collision avec la masse slimique.

« Yo, Face de détergeant. Tout d’abord, je crois bien que tu vas nous parler autrement, nous ne sommes pas tes esclaves mais… (le regard que lui lança Kamil lui fit comprendre qu‘il valait mieux ne pas informer l‘ambassadeur de la nature de leurs mission) de simples assistants. Le moindre manque de respect ou de règle de bienséance se verra récompensé par une giclé de ton jus. Capiche? »

Profondément choqué et outragé, Face de détergeant, fit comprendre son assentiment. Les rôles étaient ainsi définit. L’ambassadeur garderait son rôle d’excentrique mais témoignerait un minimum de considération pour ses subordonnés parmi lesquels Teews serait le chien bicéphale, obéissant mais pouvant mordre, et Kamil le gentil compagnon de l’excentrique slim. D’ailleurs, le punk remarqua que le petit vouvoyait l’ambassadeur, lui témoignant ainsi l’égard dut à son rang et qui sembla lui redonner des forces. Face de détergeant proposa -exigea- alors, qu’on lui apporta de quoi se sustenter. Cependant, les agents ne pouvaient le laisser seul en vu des dangers qui entouraient la présence de sa seigneurie. Ils durent donc le convaincre de les accompagner en cuisine où ils lui promirent de rencontrer le meilleur chef de la planète Terre. Malheureusement, l’ambassadeur n’était guère enchanté à l’idée de rencontrer ce membre actif de la populace et les deux agents ne pouvaient avancer l’argumentation de la protection. C’est finalement Zverev qui réussit à le convaincre et ils se mirent en route dans l‘atmosphère oppressante d‘une menace attendu.

Chaque intersection était sujette à une petite montée d’adrénaline. Teews s’attendait à tous moment à une attaque quelconque mais il s’admonesta à plus de calme. Ce n’était vraiment pas une attitude digne d’un agent reconnu de l’A.P.O.. Malheureusement, ici, il ne s’agissait plus simplement de survivre mais aussi de garder sain et sauf quelqu’un d’autre. Le punk se recula afin de permettre à Kamil et à l’ambassadeur de marcher devant. Il mit ce temps à contribution afin de retrouver ses esprits et de constater l’efficacité du petit gars. Celui-ci avait prit les devant et s’occupait de Monsieur. Pour ça part, Teews n’avait pas la tête à ça et le stress de début de mission passé, il ne voulait plus que de l’action. Foncer dans le tas, cogner, encaisser, souffrir et faire souffrir… .

Ils trouvèrent Tony Malt dans sa cuisine et celui-ci semblait déjà avoir prévu leur visite. Les mets de l’ambassadeur étaient agréablement présenté et semblaient faire étalage de toutes les couleurs les plus vives que pouvaient receler de tels plats. Un lourd fumé s’en élevait et Face de détergeant paraissait apprécier cette petite touche personnel du cuistot. L’homme à la large carrure partit alors d’un rire léger qui emplit bientôt toute la cuisine, un véritable orchestre à lui seul. Chaque chose qu’entreprenait le cuisinier prenait très vite de l’ampleur et c’était une véritable montagne de chair qui vibrait à travers la pièce. Le punk observa alors l’ambassadeur.

A mesure que celui-ci passait sur la nourriture -oui, difficile de dire qu’il mangeait- sa masse semblait diminuer petit à petit. Simple effet d’optique ou réaction naturel? Teews ne savait mais il trouvait cela de plus en plus étrange. Alors que la masse de Face de détergeant devenait critique, l’agent se décala et comprit alors le danger. Caché derrière Tony, une paille géante c’était mise à aspirer l’ambassadeur qui ne semblait pas s’en rendre compte. Teews s’élança d’un bond et percuta la paille qui sortit de son objectif. Malheureusement, il était déjà trop tard et il ne restait plus rien de l’ambassadeur. Suivant la paille, le jeune homme arriva à un mur. Celui qui avait aspiré le slim se trouvait dans une autre pièce et avait fait passer une paille à travers le béton armé afin d’accomplir sa besogne. Les ennuis ne faisaient que commencer… .



Sorry, sorry. Première fois et dernière fois que tu attendras autant.
En plus, manque d'inspiration, screugneugneu... .


Sam 29 Mai 2010 12:41
Profil
Etat : Normal
Messages : 32
Joueur : Nehwo

Points de Destin : 7
Message Re: Slimelala
[HJ: de même.]

Kamil, en voyant l'espèce de jus-pâte couler sur le sol, eut un mouvement de recul, et une moue dégoutée. On l'avait habitué aux zombies, aux cadavres, aux esprits, mais pas à cette chose entre la vase et la gelée royale. Il jeta un petit oeil aux dossiers de son collègue. Il vit passer son nom. Et le reste, il ne put le lire, occupé qu'il était à garder l'air à peu près correct malgré le bruit écœurant qu'il venait d'entendre. Pas une chochotte, Kamil. Mais tout de même, il avait l'estomac fragile.

Il avait compté sur la maturité de son aîné et son expérience pour qu'il s'adresse en premier au dégoulinant ambassadeur. Il le regretta presque aussitôt. Et en effet, il lui envoya un regard bien sombre, mais plus dans l'espoir de le faire changer d'attitude qu'autre chose... Bon, c'était loupé. Visiblement, Teews était de ces utopistes qui croient pouvoir changer les Grands et leurs petits airs supérieurs... Ahlala. Même Kamil savait que c'était foutu, et que la mission ne consistait pas à éduquer un Slime.

Alors bon, Kamil tenta de rattraper le coup comme il put, en courbant l'échine, en marquant la politesse et le respect à chaque fin de proposition, en demandant d'excuser son fougueux collègue qui, malgré sa rudesse, était l'assurance de la sécurité de sa seigneurie en ces lieux... Et c'est sans doute à force de beaux mots qu'il réussit à conduire le slime dans les cuisines, épreuve que Teews aurait sans doute pu réussir si l'ambassadeur avait été plus facilement déchirable.
L'avantage de leur duo était qu'il y en avait un qui représentait à peu près une bonne unité de combat, l'autre qui représentait à peu près une bonne unité diplomatique. Oui mais Kamil, il aimait paaaas la diplomatie. Lui aussi il voulait taper du monstre, faire mumuse avec de gros pistolets à rayons gamma, tout ça... Mais non. Fallait jouer les lèches-bottes d'une gélatine vivante. Quelle joie...

En même temps, lorsque le cuisinier éclata de rire, Kamil fut le premier à s'écarter un peu, passer derrière Teews. Nan parce que les gens plus grands que lui lui faisaient déjà un peu peur, ne serait-ce que parce qu'il craignait d'être applati sous leurs mains, mais si en plus ils en profitaient pour imiter les grands méchants des romans et dessins animés, ça n'allait pas le faire.
Cela lui permis de remarquer en premier l'évolution de l'ambassadeur. Evolution qui semblait paradoxale. Kamil n'était pas un grand scientifique, mais en théorie, plus on mange plus on grossit. Hors là...

"- Hm... Camarade... N'y a-t-il pas comme un.... Problème ?"

Et zloup, plus d'ambassadeur.
Ils avaient l'air malin, plantés là comme deux glandus, mains dans les poches, à regarder disparaitre les dernières "gouttes" de leur protégé. Teews lui fit remarquer la paille. Kamil en tripota le bout. Ca n'aspirait plus.

"- En toute logique, celui qui a aspiré notre ambassadeur voyait la salle, non ?"

En toute logique de Kamil, si l'aspiration avait visé le bon endroit, au bon moment, il y avait caméra sous roche.

"- Faudrait qu'on puisse voir vers où se dirige la paille... Limite, casser le mur serait plus simple, mais... Sauf si..."

Il tira sur la paille. Juste assez pour pouvoir observer une courbure.

"- ...Ca doit continuer dans la pièce d'à côté."

Sans plus réfléchir, et malgré son air préoccupé, ravi de pouvoir se rendre utile, Kamil galopa dans la pièce d'à côté, sans se soucier de son camarade, derrière lui.
Il ignorait complètement ce qu'il y avait dans cette salle. Aussi il n'y avait rien d'étonnant, en théorie, à ce qu'il pousse un petit cri de stupeur en y entrant...


Dim 27 Juin 2010 14:52
Profil
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
 

cron