Strict Standards: Non-static method utf_normalizer::nfc() should not be called statically in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/utf/utf_tools.php on line 1781
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 990: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /homepages/40/d193029980/htdocs/Shangri-La/APO/includes/functions_content.php on line 668
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4014: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4016: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4017: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4018: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1781)
Une histoire de hiérarchie : Niveau -2 : Pôle technique et militaire
Nous sommes le Mer 21 Nov 2018 12:42




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
 Une histoire de hiérarchie 
Auteur Message
Etat : Normal
Messages : 391
Joueur : Thalek

Points de Destin : 57
Message Une histoire de hiérarchie
"Euuuuurk !"

Jenny, assise sur un banc, ne regarda pas longtemps l'animal. Les rares fois où elle venait voir Thomas sur le toit il fallait que la bestiole lui rapporte un animal mort. Sortir avec le fauconnier n'était pas de tout repos. Elle profitait de ses cinq minutes de pause pour parfois lui rendre une petite visite. C'était seulement les jours de beau temps et quand son patron était de bonne humeur. Entre nous, elle prenait un peu plus que cinq minutes et elle en était parfaitement consciente. Thomas était bien le dernier à s'en plaindre, n'ayant pas beaucoup d'occasions de la voir en journée.
Une fois le faucon dans sa cage et les gants dans leur boîte, vint l'heure de la vraie récompense. Thomas adorait son faucon, mais il est des plaisirs qu'un oiseau ne peut pas procurer. Toute guillerette Jenny se leva et s'approcha de lui. Elle sortit une enveloppe de son sac et le lui remit, toute en l'embrassant sur la joue.
Je ne vous dirai pas ce qu'il y avait dans cette enveloppe ni ce qui se passa dans la petite remise où les gants se reposaient tranquillement. Je vous dirai simplement qu'à son retour Jenny était toute aussi guillerette, voir peut être plus, et qu'elle déchanta bien vite en voyant la figure de son patron.

"Je ne sais pas où vous étiez pendant qu'on avait besoin de vous, Mlle Serda, mais maintenant que vous êtes revenue vous allez pouvoir faire votre job sans discuter."

La jeune femme fit une grimace et le suivit dans son bureau. Il lui indiqua une paire de gants en plastique qu'elle enfila en vitesse. Sur le meuble elle vit un plateau d'argent, sur lequel se trouvait un bague. *oh encore ?!* C'était la troisième fois cette semaine qu'ils organisaient une cérémonie d'affiliation. Étant donné l'inutilité pratique elle préférait s'abstenir de ce genre d'évènement, mais l'administration semblait aimer le symbolique. D'un geste las elle attrapa le plateau et de son autre main la note qu'on lui tendait.

Aile Sud, 1er étage, Couloir B, chambre 126.


Mais pourquoi toujours l'Aile Sud ? On voulait la faire craquer c'est ça ? Ou alors c'était eux...les salauds, pas capables de faire des bonnes actions... Et se présenter au château n'était pas pour elle une bonne action, puisqu'elle avait la charge des rituels d'accueil. En sortant du bureau tous les regards des employés dans les box retournèrent à leurs affaires, la plupart un sourire aux lèvres. Jenny lança un regard noir à l'assemblée, Scrutant chaque tête. Qui pouvait bien être celui ou celle qui lui volait la vedette ? Qui s'occupait de l'Aile Nord ?
Adoptant finalement un port fier et altier elle emprunta le couloir puis l'ascenseur sans se soucier du reste. Elle passa le reste du temps de son trajet à prier pour que cette fois soit la dernière du mois.

***

Toc, toc, toc

Ah le doux son d'une main frappant sur une porte. Une précaution que ses souvenirs avaient du mal à se souvenir. Elle ouvrit un œil, puis le deuxième. Elle s'était endormie sur la table. Devant elle était étalée une carte du monde. Elle s'étira un bon coup, fit craquer les articulations de son cou et se leva pour aller ouvrir la porte, espérant ne pas avoir sur la joue un récapitulatif précis des différentes villes de l'est de la Russie.

Devant elle se tenait une jeune femme blonde aux yeux clairs. Ses cheveux étaient coiffés en une longue natte qui descendait derrière son dos. Elle portait un tailleur beige assez serré et des talons noirs. Elle avait une sorte de sourire commercial qui en disait long sur la rapidité avec laquelle elle voulait faire ce qu'elle avait à faire. Et surtout elle portait un plateau d'argent avec une bague en son centre.
Elixa n'ouvrit pas grand les yeux, ne demanda pas qui elle était ni qu'est-ce que c'était que cette bague. Elle ouvrit plus largement la porte pour laisser passer la jeune femme, tout simplement.

"Vous voulez faire ça maintenant ?
- Écoutez, je sais combien vous trouvez ça important, mais je n'ai pas d'autre créneau horaire libre pour vous. On va faire ça vite et sans fioritures.
- Très bien."

Pas la peine de discuter.
L'humble narrateur que je suis serait bien en peine de vous expliquer la teneur de cette cérémonie. Mais bon, vous savez, les démons, si on les invoque, ça ne suffit pas. Et au bout d'un certain temps, le sevrage terminé, ils peuvent devenir...imprévisible. Alors on les asservit, dans le cas de l'A.P.O. à l'organisation elle-même. Ça ne met pas Elixa au service de l'employé lambda, c'est juste une autre forme de contrat de travail, que seuls les gens de son espèce comprennent. Et tout ça dure huit grosses minutes, à base de formules échangées entre le contractant et le démon et d'une jolie bague à garder précieusement à l'effigie du logo de l'organisation.

***

Elixa resta assise sur sa chaise tandis que la porte se refermait et que le bruit des pas dans le couloir s'atténuait. Rêveuse, elle passa un bout de temps à regarder la bague qui ornait l'index de sa main gauche. C'était joli. Elle se demandait bien ce que ça pouvait représenter. De l'autre côté de la fenêtre un corbeau croassa de surprise, une souris couina de terreur et un renard glapit en tombant victorieusement sur sa proie.
Tout ça c'était qu'une affaire entre employés et patrons. Il était temps qu'elle parte à la recherche du sien d'ailleurs. Elle fouilla dans un tiroir rempli de papiers. Le fouillis qui y régnait l'empêcha de trouver ce qu'elle cherchait. Avec un peu de chance ce papier était parti involontairement à la poubelle. Contrariée elle retourna s'allonger dans son lit et ferma un œil. Elle avait encore du temps devant elle.

_________________
Image


Dim 31 Jan 2010 22:50
Profil
Etat : Normal
Messages : 5
Joueur : Bibu

Points de Destin : 1
Message Re: Une histoire de hiérarchie
Edward frappa à une nouvelle porte, elle aussi sans le moindre écriteau qui aurait pu renseigner le visiteur des activités plus ou moins saines qu'on y pratiquait. Comme il n'etnendit aucune réaction particulière de l'autre côté, il prit le pari fou de tourner la poignée et d'ouvrir. Il glissa la tête à l'intérieur, et assista en direct à une bataille en règle entre quelques hommes et un plumeau qui les aggressait en répandant sa poussière dans leurs yeux. Ni une ni deux, le jeune homme referma immédiatement la porte. C'était déjà la sixième fois qu'il tombait sur des scènes du même genre. Décidément, ce lieu n'était peut-être pas fait pour un pauvre étudiant en histoire comme lui.

Cela faisait près d'une heure qu'Edward errait dans le niveau -2, ne sachant où il se trouvait. Il était venu pour tenter de suivre une remise à niveau sur le plan physique. De toute façon, cela n'avait plus d'importance, le fait est qu'il était perdu, et il commençait à se demander s'il parviendrait un jour à quitter ces lieux. Etrangement, une petite voix au fond de lui-même lui murmurait qu'il lui faudrait bien quelques mois pour s'habituer réellement à ses nouveaux locaux.

Il avait déjà eut le plus grand mal à trouver la chambre qui lui avait été assignée à son intégration dans les services de l'APO. Si l'on peut parler de chambre : après trois heures à déambuler dans des corridors humides et sombres, il avait finit par apercevoir des chiffres sur une porte couverte par une épaisse couche de poussière : 307. En ouvrant, il se retrouva dans une petite pièce, pas plus de 8 mètres carrés au sol, avec un lit sale, et qui n'avait apparemment pas servi depuis des lustres, une vieille commode tout juste assez grande pour y entasser quelques vêtements, et un bureau avec une bougie pour lire ou travailler. Le tout éclairé par un petit vasistas qui s'ouvrait en haut du mur. Il installa rapidement ses quelques effets personnels, et se lança dans l’exploration du siège de l’APO. Il se sentait un peu perdu dans un château aussi grand, mais les étages supérieurs n’étaient somme toute rien de bien compliqué, comparé au reste. Il se décida finalement à tenter de commencer une mission, mais le responsable, en le voyant, commença par lui rire au nez, puis lui avait conseillé de venir ici, avant de se replonger dans la lecture de sa revue des plus singulières. En arrivant à l'étage, il s'était immédiatement dirigé vers une petite porte arborrant les caractères : "renseignements". Là, une petite dame à l'air ratatiné et visiblement irrité lui avait lancé dans un grognement assez confus qu'il devait prendre le premier couloir à gauche, puis la deuxième porte à droite, corridor C, porte 48, la troisième à droite, puis la porte au fond du couloir. A moins que ce ne soit la troisième porte à droite, puis le couloir 9...Ou bien le couloir F et la porte 5...Ou encore...Mais bref, il était perdu.

Sans grande conviction, Edward tenta de nouveau sa chance à une porte. Il frappa, et attendit un peu. N’entendant aucune réaction, il réessaya, un peu plus insistant, et patienta encore quelques instants…Toujours rien. Alors qu’il s’apprêtait à faire un nouvel essai, la porte s’ouvrit brusquement, et le jeune homme fut légèrement déstabilisé. Lorsqu’il se redressa, il faillit avoir un arrêt cardiaque : Une jeune femme à l’air irrité se tenait devant lui. Si l’on peut parler de jeune « femme ». Elle avait des yeux tout à fait fascinant, mais tout de même plus effrayants qu’autre chose. Ses oreilles en pointes ne faisaient rien pour donner à ce visage un air plus humain. Mais surtout, surtout, ce qui le frappait le plus, c’était ces canines. Il avait un léger malaise avec les êtres aux dents longues, depuis quelques temps. Surtout que celui-ci paraissait de mauvaise humeur. Elle avait le visage serré, et ses yeux, rougis comme si elle venait de se réveiller, lançaient un regard dur. Il resta un instant choqué, ne sachant s’il devait essayer de parler ou plutôt fuir à toute jambe le plus loin possible d’ici. Mais voyant que ce silence semblait exaspérer davantage son interlocutrice, Edward finit par balbutier :

«Heu…Bonjours…Enfin, bonsoir…Je…Excusez-moi de vous déranger, mais, je…je cherches la salle d’entraînement. Et…Je me demandais si, par hasard, vous auriez pu me donner un petit renseignement. Si cela ne vous dérange pas… »


Dim 21 Mar 2010 19:55
Profil
Etat : Normal
Messages : 391
Joueur : Thalek

Points de Destin : 57
Message Re: Une histoire de hiérarchie
Vu la tête du jeune homme, elle devait être de mauvaise humeur. Et d'après ce qu'elle savait, il était fort probable que ça soit le cas. En à peine deux heures elle avait réussi à faire un somme et à se faire réveiller brutalement par la même occasion. C'était vraiment sa journée. Elle n'étais pas encore là depuis assez longtemps pour faire de conclusions hâtives, mais bon sang, on était dans la zone résidentielle ou non ? Elle ne s'y connaissait pas beaucoup en monde et mœurs humains, mais elle avait compris certaines choses, dont celle de du respect de la tranquillité d'autrui.
Elle soupira. Celui-là était franchement perdu. Elle n'avait pas compris la moitié de ce qu'il disait, entre les bégaiement et les silences incertains. Elle s'appuya sur le chambranle de la porte et fit mine de réfléchir. Elle avait été assignée par un sergent X ou Y à une unité d'action sur le terrain, sans plus de précisions. Elle savait qu'elle allait recevoir bientôt une missive pour une réunion de groupe et que tôt ou tard des entraînements viendraient. Lors d'un de ses déjeuners elle avait fait la connaissance d'un autre démon, bien plus bavard qu'elle, qui avait été admis seulement trois semaines après son apparition. Bien plus docile en effet. La démone se tapota les lèvres avec son index. Il était perdu.

"Je suis bien désolée de n'être pas en mesure de donner une quelconque information. Pas plus que n'importe qui à cet étage."

***

Jenny fit un détour par le Purgatoire. Qu'ils étaient drôle ces anges. Toujours à renommer les choses qui les inspirent. À travers un passe-plat elle refila son plateau à un employé dont le visage était couvert par un masque chirurgical. Ce n'était rien d'autre qu'une plonge, mais vu la qualité hautement mystique des choses que l'on nettoyait, il était préférable d'être bien équipé. Les vapeurs ésotériques, ça laisse des traces dans le cerveau. Un peu plus loin elle jeta ses gants dans un gros sac en plastique transparent sur lequel était apposé le célèbre logo "biohazard". Franchement, il faudrait qu'ils inventent un nouveau logo. Il n'y avait rien de biologique dans le fait d'asservir un démon ou de signer un contrat angélique.
Regagnant son bureau elle attrapa un post-it et un criterium, griffonna un Les démons, j'en ai ma claque ! dessus et le passa à sa voisine de droite, Miranda, qui se mit à rire en silence tout en tapotant sur son clavier. Bientôt Jenny fut plongée dans la fiche de renseignement de cette Elixa et ne fit plus de remous.
L'administration est une chose merveilleuse.

***

Elle avait entrouvert un peu plus la porte et souriait à présent. Son sourire mettait mal à l'aise la plupart des gens. Le jeune homme n'y coupa pas. Elle ne fit pas trop d'effort pour se cacher. Après tout, si elle était là et en présence d'humain, ce n'était pas pour vivre cachée dans ce foutu château. L'époque de Sofia était terminée.

"Je ne sais pas qui vous a orienté mais ici c'est résidentiel. Et vous avez de la chance d'être tombé sur moi, j'en ai croisé des moins coopératifs."

Il sembla soulagé. Ceci dit, son problème n'était pas résolu. Elixa aurait bien voulu lui être utile, mais entre lui dire de continuer son chemin, de repartir en arrière ou d'aller se faire voir, elle ne savait ni voulait choisir. Il n'était pas question d'être désagréable, aussi affirma-t-elle son sourire. Elle voyait dans ses yeux une presque irrépressible envie de courir, loin. Elle aussi avait presque l'envie irrépressible de fermer la porte, fort. Mais ce gars là était peut être sa première étape vers une vision plus diplomatique des choses, la clé d'un accord avec le genre humain, rien que ça.
Elle ouvrit la bouche et la referma. La question était tentante. Mais elle ne voulait pas l'effrayer pour une broutille. Elle soupira et le regarda droit dans les yeux.

"C'est la première fois que vous voyez un démon ?"

_________________
Image


Dim 28 Mar 2010 22:22
Profil
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
 

cron